PARTICIPANTS

C’est avec grand plaisir que nous accueillons Emilie Boudrias, comme chargée de projet du Grupmuv, en lien avec l’exposition qui se tiendra au Musée d’art contemporain des Laurentides à Saint-Jérôme au printemps 2017. Nous remercions chaleureusement Natalie Lafortune, diplômée 2e cycle de l’ÉAVM, et Alice Jarry (étudiante au Doctorat en Études et pratiques des arts, UQAM) pour leur travail de coordination, respectivement de janvier 2015 à septembre 2016 et de juin 2013 à décembre 2014.

Crédits photo pour Michel Boulanger, Thomas Corriveau et Gisèle Trudel : © Émilie Tournevache 2013 – au Service de l’audiovisuel (UQAM)

Boulanger_Michel_03

MICHEL BOULANGER | Professeur à l’ÉAVM, membre de Hexagram

Le dessin constitue le point central de la démarche multidisciplinaire de Michel Boulanger. Le motif du paysage y est privilégié en tant que construction du réel et lieu par excellence des représentations mentales que l’on se fait de la nature. La discipline du dessin y est entreprise de manière autonome et son champ y est prolongé dans des formes hybrides expérimentales, conjuguant le dessin fait main à l’imagerie de synthèse 3D, l’animation et l’objet. Son approche de l’image en mouvement, se penche sur les possibilités d’écriture liées à la plasticité permanente des séquences animées en image de synthèse. Elle est l’opportunité développer des méthodologies empiriques d’écriture filmique très ouvertes, permettant le dialogue de l’auteur avec d’autres créateurs à toutes les étapes de la production.

Corriveau_Thomas_gris

THOMAS CORRIVEAU | Professeur à l’ÉAVM, membre de Hexagram

Les recherches picturales de Thomas Corriveau portent en grande partie sur la constitution d’images par multiplication d’éléments semblables, que ce soit dans des œuvres en dessin, peinture ou sérigraphie ou des animations projetées en boucle. Il s’intéresse à leur mise en espace, aborde fréquemment des productions sculpturales, photographiques ou filmiques, et participe à des projets de spectacles multidisciplinaires alliant le dessin animé à la danse ou au théâtre. Explorant les multiples possibilités de la représentation de la figure humaine, il propose un questionnement critique sur l’intimité de notre relation avec le flux des images qui circulent dans nos environnements visuels. Il déconstruit l’image, multiplie les points de vue et bouscule nos habitudes perceptuelles, inscrivant la vision comme une activité liée à la temporalité et au mouvement.

Trudel_Gisele_03

GISÈLE TRUDEL | Professeure à l’ÉAVM, membre de Hexagram

Gisèle trudel est artiste médiatique. Elle collabore avec Stéphane Claude, compositeur électronique et spécialiste en son immersif, et ensemble ils ont fondé la cellule de recherche artistique Ælab en 1996 (www.aelab.com). Leurs projets de recherche portant sur les relations entre la nature et la technologie s’alimentent d’une écologie liant arts, philosophies processuelles et sciences. Le duo élabore une démarche artistique rigoureuse, reconnue et présentée au Canada, en Europe et en Asie. Les vingt-quatre productions réalisées depuis 1998 se déclinent régulièrement en oeuvres multiples générant une quantité importante de versions associées.

cath_bel

CATHERINE BÉLIVEAU | Diplômée de deuxième cycle à l’ÉAVM

Catherine Béliveau explore les relations entre l’imagerie de synthèse, le dessin et l’architecture par une pratique de l’installation. Elle met en place des dialogues entre lignes vectorielles, lignes dessinées à la main, irrégulières et fébriles, et formes architecturales modélisées. Elle cherche à faire basculer l’apparente fixité et finitude traditionnellement associée aux structures architecturales qui peuvent aujourd’hui être envisagées comme des moments issus d’un flot continu, des traces de possibilités. En utilisant les aberrations visuelles comme des stratégies de déformation, elle veut révéler et exploiter les zones d’indétermination et de basculement des outils d’imagerie de synthèse 3D. À travers la multiplicité que génère la rencontre de médias numériques avec des matérialités physiques, son travail en modélisation est davantage qu’un moyen d’esquisser une création mais bien un processus en action.

Leyla Majeri

LEYLA MAJERI | Étudiante de deuxième cycle à l’ÉAVM

Leyla Majeri est artiste visuelle et musicienne. Sa pratique du dessin, de la sérigraphie et du son s’étend à l’installation, à la performance, au livre d’artiste et au film expérimental d’animation. Son travail accorde une importance à l’expression du jeu et du hasard comme sites d’enchantement, révélés par une manière de faire se rapprochant du freestyle. Ses projets récents associent la sérigraphie à des procédés cinématographiques, détournant ainsi l’image imprimée de son aspect statique pour en dévoiler son énergie cinétique. Ses animations prennent la forme de performances collaboratives dans le cadre desquelles les images et le son sont altérés en direct. Son travail a été diffusé au Canada, aux États­Unis et en Europe lors d’expositions collectives, de tournées musicales ou artistiques et d’événements dédiés à la musique expérimentale et à l’art vidéo.

portrait_Plante

JONATHAN PLANTE | Étudiant de deuxième cycle à l’ÉAVM

Dans une pratique de microcinéma, Jonathan Plante explore les conditions d’apparition du mouvement de l‘image. Qu’elle soit stéréoscopique, lenticulaire, réflexive ou immersive, l’artiste s’intéresse à l’image fixe mise en mouvement par le déplacement du regardeur. Ses œuvres revisitent l’histoire du cinéma, de la photographie et de l’architecture en utilisant différents niveaux de langages, croisements culturels et détournements

Leave a Reply