Ælab PRÉSENTE LIGHT, SWEET, COLD, DARK, CRUDE À LA MAISON FONTAINE

IMG_0061

light, sweet, cold, dark, crude (LSCDC) est un cycle de microévènements audiovisuels sur les eaux usées. Présenté au Québec, en Allemagne et en Nouvelle-Zélande, ce travail processuel se penche sur deux systèmes de traitement – les Eco-Machines conçus par le Dr John Todd et la Station d’épuration des eaux usées de Montréal – dans leur relation à des images de déserts recueillies dans le sud-ouest des États-Unis. Les performances fusionnent plusieurs flux, incluant l’image en mouvement, le dessin et le son immersif.

La Maison fontaine  : Du 9 au 11 octobre à 20h (annulation en cas de pluie), Esplanade Clark, rue Sainte-Catherine, angle Clark, Entrée libre.

La Maison fontaine :

Pour son tout premier projet au Canada, le collectif allemand raumlaborberlin, à l’invitation du Goethe-Institut et en collaboration avec le Quartier des spectacles, crée une installation publique unique, la Maison fontaine, présentée au cœur de Montréal. Œuvre monumentale à la fois architecturale et artistique, la Maison fontaine est un lieu de rassemblement permettant d’apprécier l’art et de célébrer l’eau.

Véritable collaboration Berlin – Montréal, cette structure est conçue par Markus Bader, un des membres fondateurs de raumlaborberlin et elle a été développée en collaboration avec Claire Mothais et Winnie Westerlund. Sept artistes locaux participeront à animer l’installation en créant des œuvres sonores, des installations lumineuses et des performances originales sur les thèmes de l’eau et l’environnement urbain : Ælab (Gisèle Trudel et Stéphane Claude), Chantal DumasCécile MartinChris Salter en collaboration avec Omar FalehErin Sexton et Magali Babin.

http://www.goethe.de/ins/ca/mon/ver/mf/frindex.htm?wt_sc=montreal_maisonfontaine

La Maison fontaine est le produit d’une collaboration avec la Biennale de Montréal (BNLMTL) qui s’inscrit dans le cadre du programme Futur antérieur de BNLMTL 2014 : L’avenir (looking forward).

IMG_0122

Image : Ælab, LSCDC / Photo : Markus Bader, raumlaborberlin